18/03/2006

*4*

 

Tu es bien en place depuis un mois déjà, légèrement plus.

Chaque jour supplémentaire qui passe est une petite victoire, un petit pas vers toi, un petit pas vers nous.

Sensation magique d'être deux, j'ai hâte de te sentir en "vrai".

J'ai usé le médecin pour te voir dès que j'ai été sûre. Je n'ai rien entendu aux délais, ces choses que je respectais, la première fois, bien (trop) sagement.

Cette fois, nous savons lire la prise de sang, et elle est excellente : ton nid semble solide, et tu grandis!

Déjà ton petit coeur, juste un point fragile sur l'écran, à 160 tu ne chômes pas.

 

Et moi je dors debout : l'insomniaque s'endort en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire.

C'est même mon vrai premier symptôme...

Pas de nausées, comme je t'en remercie, tu es déjà le plus gentil bébé du monde!

 

Mes cauchemars sont terribles, il fait peur d'hier, et de demain.

 

On s'offre un petit repos à Djerba avec ton papa, tu nous porte déjà chance : on a payé deux fois moins cher que certains [notre sport familial!] et on a une chambre parmi les plus jolies.

 

Un monsieur de l'hôtel nous harcèle pour une petite sortie à dos de chameau, et devant notre vraie excuse, il prétend que si j'en ai envie et que je ne le fais pas... Tu auras la tête de l'une de ses bêtes!!!

Ce n'est pas grave mon fils, maman adore tous les animaux.

Et puis ainsi ton père saura que tu es bien de lui!

 

Et si personne ne peut encore te deviner, le douanier Tunisien te voit, ainsi que l'un des cuistots.

Je n'ai pourtant pas tellement de ventre!..

 

Notre distraction favorite durant les repas est de regarder les gens se marcher dessus pour se servir, alors qu'il y a des tonnes de surplus, ils trient, ils votent, rivalisant de méthode pour s'accaparer le Meilleur Morceau : c'est risible!

Tu verras ça...

 

[Ton papa s'amuse ici à me canarder après une trempette dans la piscine non chauffée, bbrrr! ]

 

 

 

 

 

 

Les commentaires sont fermés.

 
Free counter and web stats