07/09/2006

*75*

 

 

Parfois, par flemme ou par regain d'énergie, on se contente, ou on se motive, à descendre sur l'aire verte en bas de la maison.

Cette fois-là, c'est le jour de tes six mois, et tu récoltes une tétouille au grand air.

Juste avant que ton papa ne nous rejoigne, par hasard..!

Tu prends toujours plaisir à croquer tes biberons, qui fournissent toujours ce que tu leur demande. Mais les petits pots les détrônent chaque jour un peu plus.

Tu es passé en quelques jours à peine de trois cuillères à trois pots complets, par repas, en plus des tétouilles. Tes cuissettes le prouvent!

Quand un goût te déplait, ce qui est rare, je file le mélanger avec un autre pour que tu lui règles son compte sans rechigner! Tu tentes déjà de me piquer la cuillère, et tes bavoirs sont plus garnis que tes gencives.

Les massages quasis-quotidiens eux aussi touchent à leur fin, pour l'instant : ils t'énervent tandis qu'auparavant ils te détendaient... Tu as la bougeotte.

Je ne t'en tiens pas rancune et je commence à collecter les points sur tes produits alimentaires : ça va vite! A toi les cadeaux qui arrivent une fois qu'ils ne sont plus de ton âge..!

Tu rampes... En marche arrière!

Tes transats, prévus jusque vers neuf mois, sont déjà limites dès que tu gigotes trop violemment, et l'on craint que tu ne te renverses...

Tes vêtements sont marqués 12 mois, mais ils te serrent parfois plus que prévu. Ils te servent moins, par voie de fait...

Un sacré morceau, comme je l'entends bien souvent...!

 

 

[En prime, une vue depuis la fenêtre de ta chambre... Ainsi qu'une vue imprenable sur ma magnifique allergie côté décolleté..!]

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

01:20 Écrit par k dans j/ 6mois | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.

 
Free counter and web stats