25/10/2006

*84*

 

 

 

Entre deux ballades, ton agenda déborde d'activités diverses et variées...

Les plus prisées restent la sieste et les repas, bien sûr.

Tu es tout fier dans ta chaise haute, quand tu acceptes de t'y asseoir. Souvent acrobatique, la mise en situation..! Tu es plus qu'harnaché, prêt à toutes les tentatives culinaires, messieurs nestlé et blédina sont aux anges... Le parquet, lui, fait un peu la tête, sous les éclaboussures de purées et autres petits légumes. La décoration, c'est ton truc, pas de doute...

Tu acquiers l'autonomie d'aller te servir tout seul dans la réserve colorée, et tes choix semblent assez clairs : un peu de tout, la voilà ta diversification alimentaire..!

Je change d'endroit les sachets du chat et autres friandises pour rat, ça me semble plus sûr...

 

 

 

 

 

0

 

00

 

7

 

6

 

5

 

8

 

9

 

2

 

1

 

3

 

 

 

 

 

 

23:52 Écrit par k dans j/ 6mois | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

*83*

 

 

 

Les ballades ne sont plus ce moment privilégié où tu t'assoupissais...

Tout t'intéresse, tout est sujet à gazouillis, cris, rires, gros yeux, la parfaite panoplie du curieux que tu es. Sans relâche, tu scrutes le paysage, les personnes, les animaux, tu te tournes vers les bruits qui parfois te surprennent. Tout est jeu.

Quand je m'arrête au parc, je choisis un petit coin d'ombre relativement à l'écart, relativement...

Cette fois-là, pas moins de sept personnes s'arrêtent, en même temps..! Discrétion assurée...

Toute la pause herbe se fait en sourires et autres blablas, tu avances dans le même sens que les promeneurs, tu cries derrière les petits chiens de sortie, bref, tu sais comment attirer les regards sur ta frimousse, et ça ne fait que commencer à t'amuser.

Une dame vient s'asseoir près de nous dans l'herbe (tu as réquisitionné la serviette dans son ensemble pour finalement te vautrer à même la verdure!) : elle avoue regretter de n'avoir pas pu profiter de son fils, à cette époque où elle allait mal...

Imperturbable, tu fais le clown sous nos yeux...

 

Ta mamie vient voir le feu d'artifice, nous sommes aux premières loges. Le bruit est terrible, tout tremble, je crains ta peur, inutilement : malgré l'assourdissant spectacle, tu ronfles du début à la fin, c'est incroyable..!

Un voisin enjoué a la bonne idée de souffler dans une corne, je me demande toujours un peu pourquoi... Cette fois par contre tu t'éveilles en pleurs, apeuré, comme durant la finale, quand le même bout en train rythmait chaque rencontre de son instrument miteux...

 

 

 

 

 

2

 

1

 

0

 

3

 

4

 

13

 

14

 

15

 

16

 

 

 

 

 

23:29 Écrit par k dans j/ 6mois | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

19/10/2006

*82*

 

 

Le soir venu, tu as encore bien trop d'énergie pour aller dormir - et nous laisser un peu de répit!

Une nuit que tu passes à hurler - fait très exceptionnel - ton papa, qui te qualifie toujours de "capricieux" dans ces cas-là (même s'il rectifie ensuite...), m'assène que c'est parce que tu es déréglé, côté sommeil. Comprendre que tu dors trop le matin. Mais s'il est vrai que tu es là-dessus aussi marmotte que ta maman, je crois que ton rythme est bon, puisque tu te développes plutôt très bien, et que tu es le premier à pleurer si je te réveille trop tôt..!

Le lendemain à l'heure du bain, tandis que tu joues avec le thermomètre dans l'eau, plus exactement dans ta bouche, j'entends un gling gling qui ne me surprends que quelques instants : je passe mon doigt entre tes babines affairées, et me voilà croquée par deux, et même trois dents!!!

Une nuit pour percer, non, décidément, ce n'est pas du caprice..!

Elles n'ont même pas prévenu par ces longs filets de bavouilles qui parent les enfants de ton âge croisés parfois.

A partir de maintenant, tout ce qui passe à ta portée finit, avant d'avoir eu le temps de commencer, entre tes dents. Et pour trop petites qu'elles soient encore, il ne faudrait pas penser qu'elles soient tendres; loin de là : en avant les objets griffés, jouets, téléphones, télécommandes...

Le petit bruit émis au contact des quenottes t'amuse déjà à lui seul.

 

Une nouvelle étape, encore.

 

 

[ Le soir de la finale, tu tiens à y assister, plus pour chanter et faire les quatre cents coups que pour t'y intéresser, sans égard pour les commentaires de ton papa, bras et jambes dans tous les sens. Histoire d'attirer toujours plus d'attention vers toi..?]

 

 

3

 

2

 

1

 

7

 

6

 

4

 

5

 

 



23:51 Écrit par k dans j/ 6mois | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

14/10/2006

*81*

 

 

 

Tu y es presque, à force de lutter, tu parviens presque à avancer...

On retourne voir la chirurgienne, même si elle avait dit neuf mois. Envie de faire le point, de mieux se faire à l'idée, de la revoir autrement qu'entre les brumes de notre sortie de maternité... Poser des questions, cette fois, et entendre les réponses. Mettre en place, aussi.

Elle t'ausculte deux minutes, semble trouver le cas simple, c'est son métier.

Elle compte une double visite, hôpital privé oblige je suppose, et nous assure d'être raisonnable quant aux dépassements liés à l'intervention... Elle négocie à demis-mots.

On sort de son cabinet avec une certaine nausée, et une nausée certaine.

 

Heureusement, tu sais accaparer toute l'attention qui t'entoure, j'ai lu quelque part que c'est un moyen de survie que de s'ancrer ainsi. Tu as dû trop écouter les informations, et c'est vrai qu'elles ne sont pas fameuses...

Par jeu, je t'inscrit à ton premier concours bébé cadum, 3.000 postulants mensuels, 50 sélectionnés, 1 seul gagnant.

Autant dire que tu n'es pas sélectionné!!! Ils semblent préférer les photographies pixelisées, j'y penserai pour une autre fois...

Les images de toi sur l'ordinateur te font rire, à moi aussi.

Tu "parles" sans cesse, et tentes de rallier les autres petits joueurs du parc, en vain... Encore un petit effort!

Après la ballade, tu tombes comme un plomb sur ton petit chien fétiche et en avant les ronflements...

 

 

 

4

 

5

 

6

 

7

 

1

 

2

 

3

 

10

 

11

 

12

 

9

 

Aout

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

00:39 Écrit par k dans j/ 6mois | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

09/10/2006

*80*

 

 

 

L'heure de ton bain est toujours une occasion d'arroser tout ce qui t'entoure...

Tu joues à présent avec tes canards et autres flacons vides, que tu distribues aux quatre coins de la salle de bain.

Je reçois souvent quelques bras ou jambes à l'occasion de tes soins, la douceur, décidément, n'est toujours pas ton fort..!

Comme tu ne tiens pas assis, la petite baignoire de "bébé" te convient bien, et la seule fois où je tente "le grand bain" c'est un fiasco digne de ce nom : des cris, des pleurs, des "bbbbiiiiiiiiiiiii...!!!!!" plaintifs, les grosses larmes que seul ton petit chien bavé sait apaiser.

Tu parviens maintenant à dérober tout ce qui traîne à portée de tes bras potelés, et ce qui ne finit pas dans les lavabos (à gauche tes produits que j'espère naïvement épargner de l'eau, à droite mes lentilles, tout y passe toujours..!) jonche le sol, baignant dans une eau savonneuse largement distribuée par tes soins!

Tu te contorsionnes entre les lavabos avec pour seul but faire voler un maximum d'objets, bruyamment, c'est encore meilleur. Je ne retrouve d'ailleurs ensuite pas forcément le bagage de départ. Rien ne se perd ne dit-on pas..?

 

A première vue, comme aux suivantes, tu prends pas mal de plaisir à ces jeux...

 

 

 

 

15

 

16

 

17

 

18

 

19

 

20

 

21

 

 

 

 

 

 

 

00:01 Écrit par k dans j/ 6mois | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

06/10/2006

*79*

 

 

 

Les degrés montent d'un cran chaque jour, chaque nuit. Tu découvres les plaisirs d'une canicule qui te rend grincheux.

La nuit sous le ronron d'un ventilateur, le jour régulièrement "aéré" à grand renfort de clim, et certains après midi chanceux : directement rafraichi dans l'eau de ta piscinette olympique!

La première fois juste assis sur le rebord, les crevettes au frais, pas rassuré...

Mais dès la seconde tentative, tu te laisses glisser et tu t'adonnes sans retenue aux joies du plouf-plouf : il y a bien plus de liquide autour de ton bain qu'à l'intérieur, et j'ai bien du mal à protéger le "lieu sec" prévu pour ta sortie...

Qu'importe, ton rire et tes mouvements sont mes garants d'une sieste post-baignade, à moi le farniente assuré!

Ce n'est pas la côte d'Azur sans doute, c'est tellement mieux! Tu as même un parasol sans supplément, et le seul voyeur est le chat, qui se tient à bonne distance des réjouissances.

Tu te fripes, ce qui ne ralentit pas tes cris ni tes gestes.

Quand je te sors, tu as encore un peu d'énergie pour m'empêcher de fermer ta couche ou de t'enfiler ton body...

Le temps d'entrer dans ta chambre, tu te jettes sur ton Spip et terminée la rigolade : place aux ronflements!

Le temps pour moi d'un petit café, et je peux distribuer l'eau aux plantes survivantes, chacun y trouve ainsi son compte. Même le chat qui ose venir renifler la scène de plus près, soudain intrépide, avant de remonter sur le fauteuil de ta chambre surveiller, du coin de l'oeil qui ne dort pas, "son bébé" bruyant...

 

(Vidéo post 65 ok)

 

 

 

 

 

10
 
4

 

1

 

2

 

 


 

 

 

 

 
 
 

3

 

12

 

11

 

13

 

5

 

14

 

7

 

8

 

6

 

9

 

 

 

 

 

23:57 Écrit par k dans j/ 6mois | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

01/10/2006

*78*

 

 

Tes siestes à présent routinières sont pour moi l'instant de toutes les folies!

Accès aux mails, descente des poubelles, ménage des sols, toutes ces réjouissances que tes éveils ne me permettent pas...

Dès que je disparais à tes yeux, tes cris délicats, brodés de "maMMMAAAAA" savent me faire bien vite revenir.

Ton amour pour ton petit chien me donne l'idée de t'en fabriquer un "pour du rire", que je te montre au fur et à mesure de son élaboration plus qu'artisanale.

Coupe, découpe et trace, tu me fais des gros yeux.

Colore, ajoute du contraste, tu lèves un sourcil...

Mets les touches finales des deux grOOs yeux, toutes proportions presques conservées, tu éclates de rire et tentes de gouter à ce clone de papier..!

(Il lui manque toujours ses moustaches, je cherche toujours la trouilloteuse...)

 

Peu à peu, les vitres de ta chambre s'animent aussi de préparations "maison", pour tes plaisirs "ballades nocturnes sauce hurlements", et... C'est efficace!

 

Presque autant que le petit écran.

 

 

[ On notera ce magnifique ventilateur gentiment dérobé par tes soins, sans compter sur une climatisation généreusement votée par ton papa... Toi, tu es au frais, à nous les plus de 40°!..]

 

 

(nb : posts 67 et 68 video ok..!)
 

 

 

1

 

2

 

1

 

3

 

4

 

5

 

6

 

7

 

 

 

 

 

 

23:12 Écrit par k dans j/ 6mois | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

All the posts