08/06/2006

*40*

 

 

On réalise peu à peu que tu es là, bien là.

Les jours et les nuits se ressemblent pour moi, ton rythme est invariable.

Tu n'as pas encore de lit (où le mettrions-nous?..), juste un petit couffin en osier dans lequel je te pose en journée, jamais la nuit, même s'il est posé à côté de moi

Tandis qu'habituellement je fais la misère pour dormir s'il filtre la moindre lueur, là, je laisse la cuisine bien allumée et notre porte ouverte afin de pouvoir te deviner sans problème à chaque instant.

La maison est sens dessus dessous, et je n'ai aucune énergie pour y remédier, ce qui m'est totalement égal.

On avait bien joué de prévoir de supers surgelés pour le réveillon de Noël avec tes grands-parents : ils y auront droit pour jour de l'An!

 

Je ne me lasse pas de ton petit visage tout doux, même quand tu ne me montres que tes gencives dégarnies..!

 

 

[ Tu noteras le méga style de cette jupette en nounours que ton cher papa m'a flanquée au sèche linge, ce qui ne l'a pas arrangée... A ce moment ça ne te dérange pas, c'est un tissu tout doux et c'est bien suffisant.]

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 
Free counter and web stats